Lancement du débat

Controverse sur l’implantation du site d'Alésia

A Alise-Sainte-Reine (Côte-d’Or), un « MuséoParc » vient d'ouvrir ses portes. Un espace  consacré à la bataille d'Alésia. Seulement voilà : est-ce au bon endroit ?  

le vendredi 11 mai 2012
2

2 contributions au débat

Qu'eche que vous lui voulez à Alégia ?

Aucun archéologue n'en doute : le site de la victoire de César est à Alise-Sainte-Reine en Côte d'Or.

le mardi 05 juin 2012
5

Rencontres entre l’Archéologie et Alésia

Science exacte ? Les thèmes qu’aborde cette question sont de deux ordres. Il y a d’abord un thème général : l’archéologie est-elle une science exacte ? Il y a ensuite implicitement un autre thème : l’archéologie permet-elle de vérifier la localisation du site d’Alésia. Autrement dit, la réponse à la seconde interrogation doit-elle résulter de la réponse à la première interrogation ? Éternel débat, ou presque, entre sciences expérimentales et sciences humaines !

le mercredi 03 juillet 2013
6
 
 

VOS COMMENTAIRES LES MIEUX NOTÉS

B. Lecomte le vendredi 18 mai 2012
 

Lire sur le sujet : "Alésia - Un village, un site, une bataille", de Jean-Louis Voisin (Editions de Bourgogne, 2012).

32
Jean-Pierre BERTHET-LASTRAJOLI le mardi 05 juin 2012
 

Tous ceux qui suivent de près l'archéologie savent que ces polémiques sont monnaie courante au pays de la science dite exacte. Ce ne sont que des querelles de chapelle, la plupart du temps. Un arghéologue a poussé ses recherches dans une direction et refuse de reconnaître qu'il a fait fausse route.
Ainsi, j'ai lu un égyptologue français qui a écrit un ouvrage passionnant sur Akhénaton. Il soulève des hypothèses documentées qui semblent tenir la route. En tout cas, elles méritent d'être considérées comme un travail des plus sérieux.
Or, c'est en France qu'on trouve ses détracteurs les plus farouches, parmi les autres asavants qui refusent de reconnaître qu'un des leurs, sur ce point, les a surpassés. Ceci rappelle Jomard qui appuyait Young et méprisait Champollion.
Il en a toujours été ainsi. Dans une revue de vulgarisation égyptologique, j'avais eu l'occasion de faire un résumé d'une hypothèse qui plaçait le pays de Pount vers les Yémen. L'égyptologue de l'IFAO qui émettait cette idée, se basait sur des textes, le nom donné à la péninsule arabique, la navigation la plus aisée et sur les représentations animalières.
Son article initial de près de 70 pages tenait la route.
Ses collègues français n'ont pas manqué de revenir au vieilles lunes qui situent le pays de Pount en Afrique, ce qui est loin d'être démontré et repose simplement sur le fait qu'on veut faire des anciens Egyptiens de très mauvais navigateurs.
Nous dépensons de l'argent pour mener des fouilles dans des régions diverses du monde. Ne serait-il pas possible de mener des fouilles dignes de ce nom sur les deux sites retenus afin de crever l'abcès ? A moins que le doute ne profite aux deux sites...

18
 
L'Histoire Le Magazine Littéraire Historia La Recherche Le Quotidien de l'Art
Sophia Publications — © 2012, tous droits réservés.