Y a-t-il trop de festivals culturels en été ?

Avec l’été débute la grande saison des festivals culturels. Une programmation riche et éclectique mais aussi inégale et parfois répétitive.

le mardi 17 juillet 2012
 

« Nul n'aurait pensé, dans les années 1950, que les festivals seraient une formule à succès. Depuis, il se sont multipliés dans le temps et l'espace. Dès lors, n'y aurait-il point trop de festivals, car ils se comptent par centaines, voire par milliers, en Europe ? Le public n'est-il pas épuisé par la formule ? Le festival est-il soluble dans le tourisme ? » A la fin de son livre Avignon, vue du pont, 60 ans de festival (Actes sud, 2007), l’ancien directeur du festival d’Avignon Bernard Faivre d’Arcier résumait ainsi les interrogations que la multiplication des festivals a fait naître ces dernières années.
De la Bretagne à l’Alsace, de la mer du Nord à la Méditerranée, des centaines de festivals rythment désormais le calendrier estival permettant de satisfaire les goûts les plus éclectiques. Au fil des ans, certains sont devenus des rendez-vous incontournables de l’agenda culturel comme le festival d’Avignon pour le théâtre, les Rencontres d’Arles pour la photographie, les Eurockéennes de Belfort pour le rock. Néanmoins, ils ne doivent pas faire oublier la multitude de festivals plus modestes qui oeuvrent avec qualité pour la promotion de la création et pour la démocratisation de la culture. Proposer une programmation cohérente et audacieuse et favoriser la rencontre entre les artistes et le public sont donc les deux piliers sur lesquels repose la qualité d’un festival.
Mais le festival offre également des opportunités sur le plan économique. D’ailleurs, bien souvent, la motivation première d’un élu local qui souhaite organiser un tel événement est de faire parler de sa commune et d’attirer les touristes en vacances dans la région. Cette recherche de notoriété encourage l’apparition de manifestations « fourre-tout » sans cohérence de programmation. Cette dérive ne risque-t-elle pas à terme de galvauder la notion même de festival ?

l’auteur
Olivier Thomas

Chef de rubrique au magazine L'Histoire.

VOS COMMENTAIRES

Entrez les deux mots ci-dessous, avec ou sans espace. Les lettres ne sont pas sensibles à la casse.
Une difficulté pour lire ? Essayer un autre
 
L'Histoire Le Magazine Littéraire Historia La Recherche Le Quotidien de l'Art
Sophia Publications — © 2012, tous droits réservés.